https://blog.crelan.be/fr/vos-premiers-pas-en-bourse/

Est-ce le bon moment pour faire ses premiers pas en bourse ?

L’investissement est une option intéressante si l’on veut compenser sa perte de pouvoir d’achat causée par l’inflation. De nombreuses personnes se demandent toutefois si c’est bien le moment de « se lancer » sur les marchés financiers. Nous avons posé la question à l’économiste Geert Noels de l’entreprise de gestion d’actifs Econopolis, ainsi qu’à Bart Abeloos, expert en investissement chez Crelan.

Une jeune femme dans la vingtaine patiente dans une salle d’attente à côté de deux sièges vides. Elle porte un masque. Faut-il aussi attendre avant de se lancer en bourse ou vaut-il mieux faire le pas maintenant ?

Ces 18 derniers mois, la crise du coronavirus a créé un étrange contraste : les marchés financiers se sont rapidement rétablis, bien plus vite que le reste de la société. Certains candidats-investisseurs se demandent donc s’il n’est pas trop tard pour monter dans le train étant donné que les cours en bourse sont à nouveau élevés.

La bourse est-elle irrationnelle ? Les marchés financiers fonctionnent-ils en dehors de la réalité économique ?

GEERT NOELS:  « À court terme, les marchés financiers ne sont peut-être pas toujours rationnels, mais à long terme, ils le sont bel et bien : ils suivent l’économie. Quand il y a croissance économique, la bourse progresse également. Et votre portefeuille aussi. »

Pourquoi faudrait-il commencer à investir maintenant ?

GEERT NOELS: « Avant, le compte d’épargne était très populaire auprès des Belges. En moyenne, nous y laissions notre argent plus de 10 ans et nous pouvions bénéficier d’un beau taux d’intérêt. Aujourd’hui, la situation est complètement différente : le compte d’épargne ne rapporte plus rien avec un taux d’intérêt qui avoisine les 0%. Pire encore : à cause d’une inflation élevée, l’épargnant perd de son pouvoir d’achat. »

 « Il faut donc inverser le raisonnement : c’est l’épargne qui est irrationnelle. Certains épargnants n’osent pas faire vers le pas vers l’investissement par crainte d’un krach boursier. Pourtant, il faut considérer les choses dans l’autre sens : si vous laissez actuellement votre argent sur un compte d’épargne pendant 10 ans, vous êtes sûr de perdre une grande partie de votre pouvoir d’achat. C’est ce qui rend l’investissement nécessaire aujourd’hui. »

Mais est-ce toujours le bon moment de commencer à investir ? Le train est déjà lancé…

GEERT NOELS: « Il n’est jamais trop tard pour commencer à investir. Ce qui est dangereux, c’est de tout placer en bourse en une fois. Faites-le par étapes : trempez d’abord un orteil dans l’eau et investissez éventuellement un peu plus, de façon progressive. »

BART ABELOOS: « L’horizon de placement – la période pendant laquelle vous pouvez vous passer de votre argent – détermine en grande partie le succès de l’opération. Le temps est votre meilleur allié en tant qu’investisseur : un investissement rapportera très probablement plus après 10 ans qu’après 5 ans. Les questions qu’il faut donc se poser sont les suivantes : ‘Est-il indispensable que je dispose en permanence de mon épargne ? Ou puis-je au contraire me passer d’une partie de mes économies ? Et pour combien de temps ?’. Si vous prenez la décision d’investir, nous pouvons déterminer, avec vous, votre horizon de placement idéal. »

Y a-t-il d’autres principes à garder à l’esprit ?

BART ABELOOS: « Il faut absolument veiller à une bonne répartition. Entre les actions, les obligations et les liquidités. Entre des actions américaines, européennes et celles de pays émergents. Enfin, entre les secteurs : par exemple, entre les nouvelles valeurs technologiques et les valeurs plus anciennes et bien établies. Cela ne veut pas dire que vous devez acheter un large panel de produits d’investissement différents : bon nombre de nos fonds sont très diversifiés. Votre portefeuille est dès lors constitué d’un seul produit d’investissement avec une excellente répartition. Ce qui permet également de garder un seuil d’entrée bas, accessible à tout le monde. »

 « La répartition dans le temps également est importante. En investissant de façon périodique, vous versez par exemple un montant fixe tous les mois. Ce qui signifie que, proportionnellement, vous achetez plus quand les cours sont bas et moins lorsqu’ils sont hauts. De nombreuses personnes sont familiarisées avec ce principe par le biais de l’épargne-pension. Et savent qu’il fournit de bons résultats. »

 « Autre principe surprenant mais vrai : il faut que l’investissement reste ‘ennuyeux’. En effet, dès que les choses deviennent amusantes et excitantes, on risque de voir les émotions prendre le pas sur la raison. »

 « Et enfin, et surtout : faites-vous accompagner. Votre agent Crelan vous conseille et vous guide de A à Z. »

Et pour terminer : le bitcoin est sur toutes les lèvres. Peut-on parler d’un bon investissement ?

GEERT NOELS: « Le bitcoin attire énormément les jeunes générations. La cryptomonnaie crée en effet l’illusion d’être une alternative hautement technologique aux bons vieux investissements ennuyeux des ‘babyboomers’. Mais, en ce qui nous concerne, la question de savoir si le bitcoin peut répondre aux attentes élevées reste ouverte. Rien ne dit qu’il ne s’agit pas d’une énorme bulle. Si l’on veut néanmoins investir dans le bitcoin, mieux vaut le considérer comme un billet de loterie et ne certainement pas y placer tout son épargne. »

Comment vous lancer dans l’investissement ? Votre agent Crelan a la réponse !

Chez Crelan, nous vous offrons une solution clés en main. Avec l’aide de votre agent, vous choisissez le fonds d’investissement qui vous correspond le mieux. Et vous n’êtes pas obligé de scruter vous-même les marchés financiers : c’est un investisseur professionnel qui s’en charge pour vous. Chez Crelan, vous pouvez déjà investir avec un montant minimum de 25 € par mois.

Idée ! Dans la série « Épargne et coronavirus », ne manquez pas de lire aussi l’article consacré à l’effet de la crise du coronavirus sur l’épargne . Geert Noels et Bart Abeloos y apportent également leur éclairage sur la question. Chaudement recommandé !

Disclaimer : Les informations contenues dans cette publication constituent un commentaire général sur la situation financière actuelle et ne doivent pas être considérées comme un conseil ou une recommandation concrète en matière de produits financiers.