https://blog.crelan.be/fr/les-investisseurs-et-leur-role-dans-la-reduction-des-inegalites/

Inégalités dans le monde : comment agir en tant qu’investisseur ?

Au cours des dernières décennies, les inégalités dans le monde n’ont cessé de s’accentuer, tant sur le plan économique que social. La crise du coronavirus a encore aggravé les choses, entraînant des tensions sociales. Il est absolument nécessaire d’évoluer vers un modèle économique plus juste. C’est là que les gouvernements et les entreprises, mais également les investisseurs, ont un rôle à jouer. Nous abordons le sujet avec le gestionnaire de patrimoine Amundi.

Depuis 2015, les Nations Unies ont placé la réduction des inégalités au centre des « Objectifs de développement durable » (1). L’un de ces objectifs s’attache à la réduction des inégalités dans et entre les pays, un autre est consacré à l’égalité des genres et à l’autonomisation des femmes et des filles.

Le coronavirus creuse le fossé

La pandémie a creusé davantage, et de différentes façons, le fossé des inégalités. Dans les pays développés, la crise sanitaire a exacerbé les inégalités de salaire. De nombreux emplois ont été perdus, touchant principalement et de manière disproportionnée les populations les plus pauvres. Les écarts préexistants entre personnes qualifiées et sans qualification, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes et entre groupes ethniques se sont également intensifiés pendant la crise.

Parallèlement, la crise a sévèrement touché les jeunes générations suite à la fermeture des écoles. Ici encore, les pertes sont nettement plus importantes dans les pays pauvres et dans les familles défavorisées où, souvent, les enfants n’ont pas accès à un ordinateur. Le déficit d’apprentissage accumulé compromet leur avenir.

Vaccination et climat

L’économie de marché a clairement primé pour les entreprises pharmaceutiques : ce sont surtout les gens plus jeunes et en meilleure santé des pays riches qui ont été vaccinés alors que la vie des personnes vulnérables dans les pays pauvres était menacée. Et, bien que les pays riches ne représentent que 19% de la population, ce sont eux qui disposent de plus de la moitié des doses de vaccins achetées dans le monde à ce jour.(2)

Sans oublier les conséquences du changement climatique – devenu encore plus concret en 2021 suite aux inondations, sécheresses et feux de forêts – qui ont également creusé l’écart entre riches et pauvres. L’augmentation du prix des matériaux de construction, de l’énergie et des produits alimentaires touche surtout les moins nantis.

Main dans la main

La réduction des inégalités est avant tout une question de décision politique. De nombreux gouvernements ont, heureusement, décidé d’intervenir en instaurant des programmes d’aide aux entreprises et en distribuant des chèques corona, par exemple à des chômeurs temporaires.

Les grandes entreprises cotées en bourse peuvent cependant jouer un rôle positif à travers leur politique d’entreprise. Et notre rôle (Amundi, ndlr) en tant que gestionnaire d’actifs est d’encourager l’équité au travers de l’investissement dans des entreprises dont les pratiques favorisent le progrès social.

La puissance de l’investisseur

Pourquoi une politique de rémunération ? Les écarts de revenus sont la cause principale des inégalités. La plupart des pays appliquent déjà un salaire minimum décent. Mais les gouvernements pourraient aller plus loin, par exemple en instaurant une réglementation sur l’écart salarial entre le CEO d’une entreprise et ses employés. Cela permettrait de limiter les abus. De nombreuses entreprises communiquent déjà sur le sujet. Renforçant ainsi leur image, elles sont en mesure de recruter et de conserver de bons collaborateurs, mais également d’attirer les investisseurs.

L’impôt progressif est un autre instrument majeur de lutte contre les inégalités. Il permet de redistribuer les ressources et d’assurer le fonctionnement des services publics. L’une des principales contributions d’une entreprise à la société consiste donc… à payer des impôts. On entend pourtant énormément parler des multinationales qui gagnent des milliards sans payer le moindre euro d’impôt. La bonne nouvelle ? Cet été, le G7 a convenu d’imposer une taxation minimale de 15% aux multinationales.

En investissant dans des entreprises plus vertueuses qui luttent contre les inégalités, les investisseurs contribuent à un modèle de société plus juste qui profite à tous.

Vous souhaitez faire vos premiers pas en bourse ou réexaminer votre portefeuille afin d’apporter votre pierre à l’édifice et inverser la tendance des inégalités ? Un agent Crelan se fera un plaisir de vous aider. Trouvez ici une agence proche de chez vous.

Si les inégalités représentent une thématique majeure, le développement durable figure également au rang des priorités de l’agenda. Est-ce une bonne idée d’investir dans les entreprises vertes ? Plus de détails ici.

(1) https://www.un.org/sustainabledevelopment/fr/objectifs-de-developpement-durable/

(2) https://news.un.org/fr/story/2021/01/1086972

Disclaimer : Les informations contenues dans cette publication constituent un commentaire général sur la situation financière actuelle et ne doivent pas être considérées comme un conseil ou une recommandation concrète en matière de produits financiers.