https://blog.crelan.be/fr/dossier-seconde-residence/

Dossier : le b.a.-ba de la seconde résidence

Vous rêvez d’une seconde résidence pour y passer vos vacances ou la mettre en location ? Crelan vous aide volontiers à réaliser ce rêve. Découvrez dans ce dossier tout ce qu’il faut savoir sur les secondes résidences : des 10 éléments à prendre en compte avant l’achat du bien jusqu’à l’importance du certificat PEB. Il vous reste des questions ? Il y aura toujours un agent Crelan à votre disposition.

Seconde résidence : tout ce que vous devez savoir

En plus de votre propre habitation, vous rêvez peut-être d’investir dans une seconde résidence, que ce soit pour y passer vos vacances en toute tranquillité ou pour la mettre en location. Une fois votre décision prise d’acquérir une seconde résidence, plusieurs questions surgissent. À quels aspects faut-il être attentif ? Quelle importance revêt aujourd’hui le certificat PEB et allez-vous emprunter pour acheter votre seconde résidence ? Si oui, à hauteur de quel montant ? Les formules et avantages liés à l’achat d’une seconde résidence diffèrent quelque peu de ceux qui concernent votre habitation principale. Crelan vous propose une plongée dans ce dossier consacré aux secondes résidences et relève quelques points d’attention importants. Parcourons-les ensemble.

1. Acheter une seconde résidence ? Quelques éléments à considérer ! 

Votre décision est prise : vous achetez une seconde résidence ! S’agit-il d’un bien que vous mettrez en location, ou plutôt d’un appartement à la mer que vous louerez en haute saison mais dans lequel vous séjournerez également pour des vacances ? Première étape : ouvrir l’œil et regarder autour de vous. Y a-t-il un promoteur immobilier qui construit un bien résidentiel dans les environs ? Si oui, informez-vous ou consultez son site. Vous le sentez : la chasse est ouverte ! Mieux vaut bien s’informer avant d’acheter une maison. Savez-vous quels points doivent retenir tout spécialement votre attention lorsque vous visitez une maison ?


Crelan vous donne un coup de pouce. Avez-vous par exemple pensé au PEB ou à l’accessibilité des transports en commun ? Savez-vous déjà quelle formule d’emprunt choisir ? S’informer au maximum est déjà un premier pas vers votre seconde résidence. Crelan a par ailleurs développé une check-list pratique pour la première visite de votre bien. Crelan y rassemble les principaux points d’attention assortis de quelques conseils utiles. Histoire de ne négliger aucun détail et d’avoir une base de comparaison plus objective pour vos visites.

2. Les frais qui s’ajoutent au prix d’achat de votre seconde résidence

Vous avez trouvé une seconde résidence et, dans votre enthousiasme, vous l’auriez presque oublié : le prix d’achat s’accompagne d’autres frais. Certains sont fixes, d’autres dépendent du prix d’achat. Le plus gros poste concerne la taxe (les droits d’enregistrement) que l’État prélève lors de l’enregistrement d’un acte notarié et qui correspond à un pourcentage du prix d’achat, variable selon le lieu de votre résidence. À ces frais s’ajoutent les frais de notaire, le précompte immobilier, les frais bancaires, les assurances, … Dans cet article, Crelan récapitule tous ces frais supplémentaires pour vous donner une idée concrète de l’ensemble des coûts liés à l’achat d’une seconde résidence.

3. N’oubliez pas le certificat PEB

Le PEB est désormais indissociablement lié à l’achat d’une maison, même une seconde résidence. Ce certificat PEB (performance énergétique du bâtiment) attribue à chaque logement un label énergétique et fournit ainsi au candidat acquéreur l’aperçu des performances énergétiques, des frais d’énergie à prévoir et des rénovations nécessaires pour rendre l’habitation plus économe en énergie sans sacrifier au confort.

CONSEIL ! Tenez compte du résultat du PEB dans la négociation de votre prêt. C’est important, car si vous voulez passer d’un label F à un label A+, vous devrez consacrer une somme substantielle aux frais de rénovation. Pensez à l’isolation du toit et des murs, au vitrage à haut rendement, à la chaudière à haut rendement ou à un investissement énergétique vert tel qu’un chauffe-eau solaire ou une pompe à chaleur. La bonne nouvelle, c’est que les pouvoirs publics prévoient une série de primes intéressantes pour ce type d’investissement. Il est par ailleurs également recommandé d’intégrer les frais de rénovation dans votre crédit hypothécaire.

4. Le crédit logement d’une seconde résidence est fiscalement avantageux

Les secondes résidences sont taxées comme des revenus immobiliers. Chaque année, les intérêts payés sur votre crédit logement sont déductibles à l’impôt des personnes physiques. En d’autres termes, ce prêt vous fait probablement payer moins d’impôts, ce qui est toujours bon à prendre. Cet article détaille les aspects financiers lis à votre seconde résidence.

CONSEIL ! Vous vous demandez combien vous pouvez emprunter pour votre seconde résidence ? Crelan vous aide volontiers. Notre simulateur de crédit logement vous permet de calculer en un clin d’œil le montant de votre emprunt, celui de vos mensualités ainsi que la durée de votre emprunt. Vous aimeriez négocier un autre taux d’intérêts ou envisager d’autres pistes ? Notre agent Crelan se fera un plaisir de vous aider. N’hésitez pas à passer nous voir !

Vous voilà propriétaire de votre seconde résidence ! Vous aimeriez entamer des travaux de rénovation ? Une fois encore, Crelan peut vous aider ! Découvrez vite notre dossier rénovation et faites le plein d’inspiration et d’informations.


Les dossiers logement de Crelan :