https://blog.crelan.be/fr/5-consequences-faillite-du-geant-de-limmobilier-evergrande/

Le géant immobilier chinois Evergrande dans la tourmente : 5 questions & réponses

Les problèmes du géant immobilier Evergrande créent une grande agitation également au-delà des frontières chinoises. Dans le monde entier, on appréhende une onde de choc si le conglomérat devait faire faillite. Une crainte prématurée ? Les choses iront-elles si loin ? 5 questions & réponses.

Chinese vastgoedreus Evergrande in de problemen

En guise d’introduction : en termes de chiffre d’affaires, Evergrande est le deuxième promoteur immobilier de Chine. L’entreprise représente quelque 4% de la promotion immobilière chinoise et emploie 200.000 personnes. Evergrande est l’un des piliers d’un réseau de plus de 8.000 autres entreprises, fournisseurs et partenaires. Une faillite pourrait donc être lourde de conséquences.

1.   Que se passe-t-il ?

Si Evergrande a connu une croissance très rapide, son expansion repose toutefois sur des méthodes de financement dangereuses. Une partie de l’argent emprunté a été levée sous forme de produits de gestion de patrimoine (wealth management products ou WMP), des investissements liés au développement immobilier d’Evergrande. Résultat : un enchevêtrement opaque de passifs qui rend l’évaluation de l’étendue réelle de la dette d’Evergrande difficile. Les analystes estiment que la dette totale s’élève à 300 milliards de dollars, soit l’équivalent de 2 % du PIB de la Chine (une bouchée de pain par rapport à la taille de la bulle à la veille de la crise des subprimes aux États-Unis en 2007). La majeure partie de la dette est détenue par des créanciers chinois. Les dettes « offshore », envers les créanciers étrangers, sont quant à elles estimées à 20 milliards de dollars.

2.   Comment a-t-on pu en arriver là ?

Les niveaux d’endettement élevés des sociétés immobilières comme Evergrande sont une épine dans le pied du gouvernement chinois. D’une part, le poids excessif du secteur immobilier dans l’économie chinoise (environ 25 % du PIB) crée un problème d’endettement potentiellement dangereux. Et d’autre part, ses énormes besoins en capitaux privent d’autres parties du marché d’oxygène. Le secteur technologique que le gouvernement affectionne tant, par exemple.

L’emballement du marché immobilier est en outre source de troubles sociaux : de nombreux Chinois n’ont plus accès à des biens immobiliers abordables ou du moins pas sans s’endetter lourdement. Le prix de l’immobilier, par rapport au revenu, se situe à un niveau extrême selon les normes occidentales. Les consommateurs chinois figurent parmi les plus endettés au monde, ce qui pèse – déjà aujourd’hui – sur la consommation et la croissance du pays.

En 2020, le gouvernement chinois a imposé des règles plus strictes au secteur de l’immobilier. Le refroidissement ultérieur de ce marché a mis Evergrande en difficulté de liquidité. Afin de constituer des liquidités, la société a été contrainte de vendre ses actifs avec de lourdes pertes puisqu’elle ne pouvait plus emprunter ni auprès des banques ni auprès du marché. Un autre risque plane sur elle : les WMP, qui ont permis à Evergrande de se financer via le grand public, pourraient être réclamés par les acheteurs, ce qui provoquerait des problèmes de liquidités supplémentaires.

3.   Evergrande en passe de faire faillite ?

D’ici fin 2021, Evergrande doit honorer des obligations d’une valeur de 600 millions de dollars. Un remboursement de capital de 3,5 milliards de dollars est également prévu pour le premier trimestre de 2022. Selon l’agence de notation Standard & Poor’s, un défaut de paiement ou une faillite est « probable ».

Pour le gouvernement chinois, il est particulièrement important de dédommager les clients dupés par Evergrande : ils ont en effet placé de l’argent dans une habitation qui n’est pas encore construite. Evergrande a un carnet de commandes estimé à 1,7 million d’unités de logement et le gouvernement chinois veut éviter une gigantesque colère populaire. Les créanciers nationaux sont par conséquent prioritaires.

Dans le cadre d’une restructuration, les créanciers étrangers ne seront donc pas en haut de la liste des priorités mais, comme nous l’avons déjà mentionné, leur exposition est relativement limitée.

4.   Quel impact possible pour les marchés financiers ?

Les défauts de paiement dans le secteur immobilier chinois ne sont pas nouveaux. Mais auparavant, ils étaient discrètement pris en charge par le gouvernement. Ce qui est nouveau dans le cas d’Evergrande, c’est la résolution du gouvernement chinois de ne plus faire de chèque en blanc. Sous le mandat du président Xi, la réduction du niveau élevé d’endettement qui caractérise l’économie chinoise est devenue une priorité. Même si des exemples douloureux doivent être donnés pour atteindre l’objectif.

L’endettement d’Evergrande ne mène cependant pas à une crise existentielle pour une économie gigantesque comme celle de la Chine. S’il y a une volonté politique d’éteindre l’incendie Evergrande, la chose peut se faire et se fera. Mais cette volonté politique existe-t-elle ? Le gouvernement chinois semble prêt à accepter de réels dommages collatéraux pour préserver ses objectifs à long terme (il suffit de penser au sort des grandes entreprises technologiques chinoises). Une entreprise de premier plan pourrait donc être sacrifiée pour faire passer un message au secteur, à savoir que de trop lourdes dettes peuvent avoir des issues douloureuses.

C’est cette incertitude qui met le marché boursier sous pression. Un défaut de paiement chaotique, sans intervention du gouvernement, pourrait entraîner une onde de choc. La crainte n’est donc pas tant de voir tomber Evergrande que d’assister à un effet domino qui entraînerait la chute d’autres entreprises chinoises fortement endettées et au bilan fragile. Tout porte à croire que le gouvernement chinois est déjà intervenu, notamment en injectant des liquidités à grande échelle par l’intermédiaire de la banque centrale chinoise. Une mesure qui a apporté un certain calme. Il y aura néanmoins un impact tangible et potentiellement durable sur la croissance chinoise, notamment en raison d’une baisse d’activité dans le secteur de la construction. La recette du gouvernement chinois pour gérer les crises – davantage d’investissements dans les infrastructures et l’immobilier, davantage de dettes- ne fait dans ce cas plus ses preuves.

5.   Que pouvez-vous faire en tant qu’investisseur ?

La crise Evergrande peut-elle occasionner de fortes turbulences sur les marchés ? C’est impossible à prévoir. Les investisseurs peuvent toutefois voir Evergrande comme un symptôme indiquant que le système de croissance chinois est usé dans sa forme actuelle. Et qu’une économie chinoise plus équilibrée et moins axée sur les dettes s’accompagne d’un coût élevé : une croissance plus faible et une mainmise plus lourde de l’État. Un message qui n’est pas encore vraiment compris par les marchés.

La tension créée par Evergrande intervient en outre au moment où d’autres sources d’incertitude apparaissent : l’énorme pic des prix de l’énergie en Europe, la difficulté de former un gouvernement après les élections allemandes… le tout dans un contexte de valorisation élevée des marchés qui laisse peu de place aux mauvaises nouvelles.

Pourtant, ventes en panique et remaniements impulsifs de portefeuilles d’investissement ne sont pas à l’ordre du jour. De par de leur caractère imprévisible justement, lescrises et les corrections s’inscrivent dans un parcours de long terme pour l’investisseur. Et espérer trouver le timing parfait sur les marchés financiers est une illusion. En tant qu’investisseur, vous serez vraisemblablement mieux armé avec les conseils que nous donnons inlassablement :

  • Sélectionner avec soin : les investisseurs peuvent s’armer, dans une certaine mesure, contre des crises comme Evergrande en portant leur choix sur des entreprises avec des bilans solides. Celles-ci sont plus résistantes à la « contagion » lorsqu’un sentiment négatif s’empare du marché.
  • Diversifier son portefeuille : en veillant à une répartition très large, vous évitez qu’une partie importante de votre portefeuille soit investie exactement là où les coups pleuvent.
  • Investir à intervalle régulier : l’investissement périodique évite d’investir tout son argent en une fois, juste au moment où le marché est au plus haut. Et, dans les périodes où les cours sont bas, vous en profitez puisque vous pouvez acheter plus d’actions et d’obligations grâce à un investissement fixe.

Bon à savoir : si vous investissez via les fonds de placement Crelan, les gestionnaires se chargent de tout pour vous. En pendant que vous profitez d’une totale tranquillité d’esprit, ils mettent tout en œuvre pour soigner votre rendement.

Plus d’infos ? N’hésitez pas à contacter votre agent Crelan.

Le géant immobilier chinois Evergrande crée une grande agitation boursière, mais d’autres secteurs offrent également des opportunités aujourd’hui. La crise des semi-conducteurs est-elle source d’opportunités ? Découvrez-le ici !

Disclaimer : Les informations contenues dans cette publication constituent un commentaire général sur la situation financière actuelle et ne doivent pas être considérées comme un conseil ou une recommandation concrète en matière de produits financiers.